Truites pascales en Lorraine

Voici Pâques, et enfin un grand week-end pour retrouver les truites de la Vezouze. Vendredi, le trajet qui me conduit de la maison à ma Lorraine natale me parait interminable. L’impatience de retrouver « ma » rivière et ses petits lingots me fait bouillir de l’intérieur. Enfin, en milieu d’après-midi, je retrouve la rivière pour ma deuxième ouverture.

L’eau est haute, tendue, mais à peine piquée. Il a encore neigé en milieu de semaine. Les conditions de ce début de printemps restent encore hivernales. Je débute la pêche au poisson nageur. Il ne se passe pas grand chose. Je décale juste 2 poissons qui témoignent de leur intérêt pour mon leurre sans pour autant y goûter. Changement de poisson nageur, d’angle, rien n’y fait. Les poissons n’attaquent pas. Je troque alors mon PN pour un leurre souple. Dès les premiers passages, j’enregistre des attaques mais au ferrage l’hameçon ne trouve pas de point d’ancrage. Je varie les leurres pour tenter de provoquer des attaques plus franches jusqu’à essayer un Grubby shad 6 cm Lemon Ice. Le leurre criard passe le long d’une souche, entame une accélération et BOOM  : c’est la cartouche ! Cette fois-ci l’attaque a été franche ! Et une première fario passe dans mes mains. D’autres, comme elle, vont craquer face à ce petit poussin ! Puis la lumière change et d’autres coloris plus naturels prennent le relais.

truite Pacques 2015 (1)

Le ratio retombant  à 1 poisson ferré pour 7 ou 8 attaques, il est temps de refaire un essai au poisson-nageur. Après un peu de tâtonnement, je m’aperçois que les leurres très denses avec un rolling prononcé comme les Tricoroll ont la faveur des truites. Elles viennent toutes attaquer lors des relâchés qui succèdent aux tirées franches ! En fin d’après-midi, dans une grosse veine d’eau, le poisson nageur est bloqué. D’instinct, je ferre et l’Instinct se cintre ! C’est du lourd. Rapidement, j’arrive à extraire le poisson de la veine d’eau. Et je saisis un lingot de bronze d’une bonne quarantaine de centimètres. La partie de pêche ne peut pas mieux se terminer.

truite Pacques 2015 (3)

Samedi, Pierrax et la pluie m’ont rejoint. Privé d’ouverture par une vilaine grippe, c’est pour lui le grand jour. Nous commençons au poisson nageur. J’essaie les Gamera 50 et 65 dans leurs nouveaux coloris. Mais comme la veille, les poissons réagissent mieux au Tricoroll HW. Pierrax en profite pour prendre ses premières truites de la saison. La taille et le nombre des poissons actifs sur le secteur n’étant pas mirobolants, nous décidons d’aller chercher de l’eau plus teintée en aval et de pêcher au toc.

truite Pacques 2015 (9)

Le temps de trouver suffisamment de vers pour pêcher 2 heures, nous voici d’attaque. Pierrax ouvre le bal : première coulée, première truite ! Le temps d’enfiler mon ver (notez que comme pour les ramasser, pour les enfiler la notion temporelle a son importance avec les vers !), c’est à mon tour. Apparemment nous avons fait le bon choix ! Et c’est parti pour la cueillette ! Tous les postes ne sont pas occupés par les truites, mais les bonnes veines d’eau nous apportent chacune plusieurs prises.

truite Pacques 2015 (10)

Dans un courant rapide et profond, mon compagnon a repéré un beau poisson qui est venu se saisir de quelque chose en surface. Il insiste sur la zone. Je continue ma pêche jusqu’à ce que je l’entende crier. Au moment où j’arrive, triomphant, il sort de l’eau une magnifique truite qui dépasse certainement les 40 cm.

truite Pacques 2015 (13)

Sa persévérance est récompensée. Il vient de prendre son plus gros poisson au toc. Et quel poisson ! Regardez cette robe !

truite Pacques 2015 (16)

L’après-midi nous retournons à la pêche accompagnés de Charlotte. Le vent de nord-est s’est mis à souffler. Il fait plus frais. Je crains que cela ne vienne gâche un moment que Charlotte attendait depuis longtemps. Mais elle devait en vraiment en avoir envie de cette partie de pêche ! Sa persévérance a elle aussi été récompensée : 4 petites truites, ça compte pour une gamine !

truite Pacques 2015 (18)

Dimanche, le passage des cloches a écourté notre partie de pêche matinale. Le temps était ensoleillé et le vent d’est soutenu. Nous avons débuté au toc, mais la fête de la veille était finie. Je ne prend qu’un seul poisson. Nous remontons à la voiture troquer nos longues cannes par des lancers. Au poisson nageur nous avons un peu plus de succès sur des secteurs ensoleillés. La stratégie pour déclencher les touches reste inchangée : Tricoroll HW tiré et relâché !

truite Pacques 2015 (20)

Lundi, plombés par vos excès du repas pascal, nous arrivons transis au bord de l’eau. Il fait -5°C. En une heure, nous ne voyons pas le moindre signe de vie. La soleil, qui aurait pu réchauffer l’atmosphère, vient de disparaître derrière un épais voile nuageux. Nous comprenons qu’il faudra attendre la fin de matinée pour que les poissons s’activent. Nous rebroussons chemin pour profiter du plaisir d’un moment en famille.

truite Pacques 2015 (24)

 

 


Animation Gunki au salon de Rosheim les 28 et 29 mars

Ce week-end retrouvez-moi au 1er salon multi-pêche de Rosheim, à la salle de fête de Roshein (67).

Je vous y présenterai toutes les nouveautés de la gamme Gunki, sans oublier les best-sellers qui ont fait la réputation de la marque.

Au cours du week-end, vous pourrez également participer à des animations thématiques : choix des leurres, des animations, des coloris, le tout adapté aux conditions que vous(nous) rencontrez en Alsace et en Lorraine.

En plus des surprises et des cadeaux (pour les plus rapides) vous attendent.

Participez à la tombola et remportez peut-être l’un des nombreux lots mis en jeu, comme le guidage de pêche à la truite que je mets en jeu.

 

Affiches_Rosheim_Salon copie

 

Ne ratez pas l’événement pêche du printemps dans le Grand-Est. Venez nombreux !


A nous les petites normandes, la suite

L’après-midi, les conditions changent un peu : le soleil pointe son nez, les eaux s’éclaircissent après le passage de l’onde de crue. ça va être différent. En fin de matinée, les poissons semblaient être plus actifs sur des zones de plats courants. Jérôme me propose de rechercher une zone plus calme pour débuter. Bien vu : dès les premières dérives nous enregistrons des touches. Mais nous ratons la plupart des poissons.

ouverture truite 2015 (23)

Les truites ont changé de comportement. Elles font maintenant des touches très rapides et amples qu’il nous est difficile de ferrer efficacement. Nous ajustons nos plombées. Nous accompagnons un peu avant de ferrer. Et enfin, nous revoyons plus régulièrement les robes de ces petites merveilles.

ouverture truite 2015 (24)

 

Malgré tout, l’activité n’est plus comparable à celle du matin. Qu’importe ! Il fait beau. On pêche et on prend. Bientôt, il est l’heure que Jérôme reprenne la route. La fatigue d’une nuit trop courte et d’une journée bien remplie se fait ressentir. Je vais dormir un peu en attendant le retour des copains au gite.

ouverture truite 2015 (33)

Dimanche matin, l’atmosphère est plus sombre et plus fraîche encore que la veille. La rivière s’est encore éclaircie. On va bien voir ce que ça donne ! Dès le premier poste, Gaël prend une petite truite. C’est encourageant !

ouverture truite 2015 (36)

Puis rien ne se passe pendant un bon moment. Rien, tout du moins pas grand chose. J’ai bien ressenti des trucs bizarres dans l’une ou l’autre dérive, mais pas de quoi déclencher un ferrage. En remontant sa ligne après une dérive, Gaël remarque qu’il s’est fait manger un petit bout du ver. Il rabaisse sa plombée, ajuste la taille de son ver. Et au passage d’après, c’est gaufré ! Il y a donc bien des poissons actifs. A nous maintenant de nous concentrer pour passer au plus près du fond et détecter des touches très discrètes. Bingo ! Voici mon premier poisson du jour et un joli, ça fait plaisir !

11069389_10203911607889950_2534061655593750141_o

Finalement, ce matin encore, bien qu’il y ait moins de touches que la veille, le ratio de poissons maillés tourne aux alentours de 1 pour 8. D’autant plus que je me fais surprendre par les touches discrètes des plus jolis poissons. Je ne les ferre pas efficacement et finalement je les décroche. A l’heure du casse-croûte, nous retrouvons les amis. Cette matinée de pêche a été difficile pour tout le monde.

Comme la veille, nous commençons l’après-midi sur un secteur de plateau où le courant de la rivière est moins vif. Nous ratons quelques poissons. Nous en faisons aussi quelques uns. Mais ce n’est pas folichon.

ouverture truite 2015 (41)

Gaël en finit par nous dire « Si on allais se promener ailleurs ? » Je me doute de l’endroit où il veut m’amener. Récemment, sous l’impulsion des fédérations de pêche de Basse-Normandie, de gros efforts ont été consenti sur le bassin versant de l’Orne pour améliorer la libre circulation des poissons. Avec l’effacement des nombreux seuils, des centaines d’hectares de radiers viennent d’être réhabilités. C’est autant d’habitats pour les truites, les truites de mer et les saumons qui sont à nouveau fonctionnels. Si bien que les dernières années, les populations de truites ont significativement augmenté. Allons voir ça !

ouverture truite 2015 (48)

En arrivant sur place, nous constatons que l’usine hydroélectrique, située en amont, turbine. Le débit est soutenu. ça ne va pas être une sinécure de prendre un poisson. Gaël, bien plus à l’aise que moi dans les pêches au toc en grande rivière, réussit tout de même à prendre une petite truite et un chevesne. J’espère pouvoir un jour revenir pêcher ce secteur à la belle saison. Quand les poissons auront achevé de recoloniser le milieu, ce sera de la balle !

ouverture truite 2015 (45)

 

Nous terminons notre après-midi sur un petit affluent de l’Orne : la Bèse. Aux vues du piétinement des berges, ici « ils en ont mis ! » Nous rencontrons un papy qui termine sa partie de pêche. « Elles sont bien trop grosses ! » dit-il en sortant de son panier une arc en ciel passant allègrement le kilo. « Qu’est-ce que vous voulez que je fasse d’une bête comme ça ? » Si je n’étais pas venu pour cela,  un gros parpaing dans un ruisseau encombré, perso ça m’aurait fait rire 2 minutes ! Enfin, n’épiloguons pas ! Pour nous, c’était la Bèse…

ouverture truite 2015 (49)

Lundi avant de prendre le train, nous trouvons un peu de temps avec Gaël pour pêcher une dernière étape incontournable du pèlerinage : le centre ville de Lisieux. Ce n’est pas que ce soit mieux qu’ailleurs, mais c’est ici que nous avons nos habitudes. Gaël, en bon maître des lieux, prend rapidement une première truite, puis une autre et ainsi de suite.

ouverture truite 2015 (51)

Pour ma part, j’ai plus de mal. Pourtant je m’applique pour faire de bonnes dérives. Finalement, en une petite heure, je prend quelques truites. Certaines ont la robe typique de fario, d’autres ont déjà revêtu une livrée argentée. Il y a aussi les indécises, qui smoltifieront plus tard.

ouverture truite 2015 (56)

 

L’ouverture se termine, comme elle a commencé sur le quai d’une gare. Comme à chaque fois, j’ai le cœur un peu serré de ne pas avoir pu passé plus de temps avec Gaël et les copains. Dans quelques mois, je reprendrai certainement le train pour l’ouest. Ce sera pour les truites, encore. Mais celles-ci auront fait une cure de vitamines en mer.

Et là, c’est une autre histoire…


A nous les petites normandes

Pour chaque pêcheur, l’ouverture est un jour particulier de la saison. C’est un moment de retrouvaille et de partage. C’est un peu notre Noël à nous ! Pour moi, qui traverse la France chaque second week-end de mars depuis 15 ans, ça prend des allures de pèlerinage.

L’histoire commence toujours comme ça, sur le quai de la gare de Strasbourg.

2015-03-13 08.16.53

Mais cette année, c’est un peu différent. Mon acolyte, Pierrax, est cloué au lit par une sale grippe qui joue les prolongations. Mon voyage en train se prolonge donc un peu vers l’ouest où Jérôme m’attend. Il a tout un tas de prototypes Gunki à me faire découvrir. Chutt, je n’en dit pas plus. Nous faisons ensuite route ensemble vers une destination bien moins secrète que les  leurres de mon chauffeur : la Suisse normande. Pour tout dire, j’avais déjà vendu la mèche quelques jours auparavant pour les besoins du dossier de presse spécial ouverture de la Fédération Nationale de la Pêche en France.

Microsoft Word - OUVERTURE PECHE 2015 DOSSIER DE PRESSE.doc

Je n’avais pas vendu du rêve ! Il y avait bien quelques degrés de plus en Suisse normande à notre arrivée. Les jonquilles étaient au rendez-vous. Une bonne pluie avait arrosé le bocage tout ce vendredi après-midi. Les conditions étaient réunies pour une belle ouverture. Il n’y avait plus qu’à se soucier du plaisir de nous retrouvez entre amis. Qu’importe la météo du lendemain, du soleil et de la chaleur, il y en eu jusque (trop) tard dans la nuit…

ouverture truite 2015 (39)

Pour cette ouverture 2015, je fais équipe avec Jérôme. Comme c’est souvent le cas pour cette première journée, nous pêchons au toc. Au cours de la saison, ce n’est pas la technique que je pratique le plus assidûment. Mais pour l’ouverture, le toc permet à la fois de pêcher méthodiquement et de rester à proximité des copains.

Regonflée par la pluie de la veille, la rivière roule puissamment un eau légèrement piquée. ça sent bon ! Et en effet, il ne faudra pas attendre longtemps pour que Jérôme ouvre la saison.

ouverture truite 2015 (1)

Rapidement, c’est à mon tour. Les truites sont bien au rendez-vous. Mais après plusieurs ratés, on s’aperçoit que les touches sont timides : souvent un simple arrêt du guide-fil, parfois un déplacement de quelques centimètres. Nous ajustons notre détection des touches et nos ferrages et enfin la fête commence. Le ratio de poissons maillés se situe entre 7 et 10 prises en ce début de matinée. Les plus jolis poissons ne semblent pas affectionner des faciès particuliers, c’est juste que pour l’instant ils ne sont pas vraiment dehors.

ouverture truite 2015 (4) bis

En milieu de matinée, l’activité baisse d’un poil. Mais la proportion de jolis poissons augmente.

ouverture truite 2015 (6)

C’est le moment où l’équipe de Pêche TV arrive pour tourner une partie du prochain numéro de Génération Pêche. Après le tournage, l’équipe a un peu de temps devant elle avant de reprendre la route. Julie meurt d’envie de prendre sa première truite. Le temps de lui expliquer les rudiments de la gestuelle et de la conduite de ligne propres à la pêche au toc, voici Julie au premier passage en prise avec une truite. « Oui, mais c’est pas moi qui l’aie prise ! » D’accord, je soutenais la canne et j’ai ferré à l’arrêt de la ligne. « A ton tour, maintenant. » ça prendra un peu de temps, mais Julie prendra toute seule ces deux premières petites truites. Une ouverture express, mais qui restera gravée. La première vraie ouverture pour Julie, ce sera l’an prochain !

ouverture truite 2015 (9)

Emmanuelle, la présentatrice de Génération Pêche, avait aussi bien envie de pêcher un peu. Pour pas faire de jalouse, je lui laisse ma canne. Je la briefe rapidement sur les tenues des poissons. Et la voilà à son tour partie à la cueillette des truites. Sur le poste, les poissons maillés ne semblent pas être dehors. Mais Emmanuelle prend un poisson à la robe splendide.

ouverture truite 2015 (20)

 

Occupé à coacher les deux gaillardes, j’en ai un peu oublié Jérôme. Jusqu’au moment, où de l’autre côté du pont, je l’entend m’appeler ! ça doit être sérieux ! En effet, il est en prise avec un joli poisson. Nous ne le mesurons pas mais il dépasse les 35 cm. Dans cette rivière à cette époque de l’année, c’est vraiment un beau coup de ligne. C’est le sixième et le plus gros d’une série de beaux poissons qu’il vient d’enchaîner en peu de temps. Les belles sont dehors. Dommage, il est 13h passé, l’heure du rassemblement a sonné.

ouverture truite 2015 (15)

Nous retrouvons les copains. Ils ont également vécu une superbe matinée. Le casse-croûte s’improvise sur un petit pont en granit. Les uns racontent leurs anecdotes, les autres chambrent ! ça rigole. La vie est belle…


Animation Gunki au Domaine de Kiesbruck les 6, 7 et 8 mars

Ce week-end le Domaine de Kiesbruck à Manom (57) à quelques kilomètres de Thionville organise son premier salon de la pêche.

affiche

A cette occasion, vous pourrez découvrir les nouveautés et les best-seller Gunki en bassin mais aussi en situation réelle dans les étangs du domaine.

carte

Je serai présent ce vendredi 6 mars. Les samedi 7 et dimanche 8 mars, ce sera Alexandre Roberty qui se mettra à votre disposition pour vous faire essayer les leurres Gunki.

Alex

Venez nombreux, on vous attend !


Promenade apéritive au ruisseau du Val

Ce samedi après-midi, il faisait doux (8°C) dans ma lorraine natale. Le franc soleil et les giboulées qui se partageaient le ciel donnaient à cette journée de février un petit goût d’ouverture. Etant très occupé à préparer la nouvelle saison, je n’avais encore pas vraiment ressenti le besoin de pêcher et de compter les jours.

En sortant de chez le fleuriste, la pluie a cessé. Elle laisse place à un très net arc-en-ciel. Le soleil revient. Je ne résiste pas à l’envie d’aller voir les truites.

arc

Direction le ruisseau du Val. En arrivant l’eau est claire, certainement très froide aussi. Mais, je crois à mes chances de voir quelques truites en postes.

val 1

En une petite heure de promenade, j’en aperçois une bonne douzaine. Pour l’essentiel, ce sont de petites truites. Il y en avait une ou l’autre plus jolies, comme celle-ci pas vraiment farouche. Je me demande d’ailleurs si délibérément, elle ne cherchait pas à me narguer.
val3

En fin de promenade, sous l’effet de la bonne averse du début d’après-midi, la rivière commençait à se piquer et à gonfler…

val2

Il n’en fallut pas plus pour raviver en moi ce besoin de matins frais, d’eau qui chante et de sous-bois.

A chaque saison, chaque poisson, ses émotions. Avec la truite, on entame une saison par un retour aux sources. Il y a la marche, la nature qui se réveille, les première jonquilles, et puis l’essentiel de la pêche  : la lecture de l’eau, l’approche, la discrétion, la précision…

Dans 26 jours, tout recommence.


Canne Eaux Vives Instinct : mon coup de cœur 2015 pour la truite

C’est lors du séminaire technique Pezon et Michel de juin dernier que j’ai découvert cette nouvelle gamme de cannes à truite : les Eaux Vives Instinct.

10425888_280196218825925_3266452483057439405_n

Dès la prise en main, ces cannes m’ont fait forte impression. Elles ont un look soigné, dans le standard des plus belles cannes à mouche. Chacune des 7 modèles développe une action spécifique.

Pour en savoir plus ces nouvelles cannes, retrouvez l’article de présentation de la gamme sur www.Pezon et Michel.com


Vidéo aspe au popper

En cette période de frimas et de chômage halieutique, il est agréable de se réchauffer l’esprit avec quelques bonnes vidéos de pêche.

En me promenant sur la toile, j’ai trouvé sur la chaîne Youtube de Kanaalgratis une vidéo sympa de pêche de l’aspe au popper. On y retrouve Niklaus Bauer, le prodige de la pêche du brochet à la mouche, avec son ami Tom Backlund, qui se frottent aux aspes suédois. Des chasses spectaculaires, des attaques en direct, des ratés et finalement des prises. Apparemment en Suède comme chez nous, les aspes ne se laissent pas si facilement prendre.

Vivement mai !


Portes ouvertes K pêche à Dommartin Lès Toul (54)

Ces vendredi 6 et samedi 7 février, je serai présent au magasin K Pêche à Dommartin lès Toul pour vous présentez les nouveautés et les valeurs sûres  de la gamme Gunki.

10441261_408572725984115_6221666153881678733_n

 

Tout au long du week-end, vous pourrez notamment découvrir :

– La nouvelle Gamme V2 concept : des leurres souples à double vibration destinés à leurrer les poissons les plus aguerris

V2

 

– Les G’bump, des shads très stables  à vibration puissante, vendus in the box à l’unité

 

G'Bump

– le Dogora 65 F , un petit cranckbait qui envoie du pâte (lorrain !)

 

Retrouvez le plan d’accès et  toutes les actualités des animations Pezon et Michel sur http://www.pezonetmichel.com/fr/events


Salon de Clermont Ferrand : retrouvez-moi au stand Pezon et Michel

A l’occasion du Carrefour Nationale de la Pêche de Loisir, retrouvez-moi tout le week-end sur le Stand Pezon et Michel.

Toute la Pro Team sera présente sur le stand pour vous faire découvrir les nouveautés et les best-sellers de la marque.

Visio-15CNP63.vsd

Retrouvez notamment quelques uns de mes coups de coeur de la nouvelle gamme :

– la canne Shigeki casting 230 XXXH , une canne taillée pour la pêche des spécimens aux gros leurres

– la gamme de cannes à lancer truite Eaux Vives Instinct, de vrais petits bijoux

– le Kaiju Spin 70 S, un lipless à palette qui va bien énerver les brochet

téléchargement

et plein d’autres choses encore…

Alors, rendez-vous ce week-end à Clermont-Ferrand !

 

affiche-cnpl-2015-pdf